Ce site web fait usage de cookies.
OK

Corporate Governance 2014

La gouvernance d'entreprise en 2014


La gouvernance d'entreprise correspond aux règles et comportements définissant la manière dont une société est gérée et contrôlée.
Une bonne gouvernance doit permettre d'assurer un équilibre entre les intérêts des actionnaires, du management et des autres parties prenantes. Elle fait partie des valeurs de base de l'entreprise et doit permettre d'atteindre la transparence dans la gestion.
Ceci implique un contrôle adéquat des performances, de la gestion des risques et la supervision de la conformité aux procédures en place.

Cette bonne gouvernance n’est pas une fin en elle-même mais a pour objectif la création de valeur à long terme pour les actionnaires et plus largement pour l’ensemble des parties prenantes.
Pour la Belgique, cette gouvernance est régie par les lois belges et directives européennes ainsi que par les codes de gouvernance (« soft laws »).
Il existe actuellement deux codes de gouvernance applicables :

  • Le Code Belge de Gouvernance d’entreprise (2009) rédigé par la Commission Corporate Governance qui s’applique aux sociétés cotées
  • Le Code Buysse II (2009) qui concerne les entités non -cotées

Par les lois du 17 décembre 2008 (M.B. du 29/12/2008) et du 6 avril 2010 (M.B. du 23/04/2010), la Belgique a transposé en droit national les obligations fixées par la Directive européenne 2006/46/CE) en matière de gouvernance d’entreprise et a notamment instauré un comité d’audit, un comité de rémunération et la publication d’une déclaration de gouvernement d’entreprise et d’un rapport de rémunération au sein du rapport de gestion de l’organe d’administration.

L’objectif de ces lois est de contribuer à renforcer la qualité de l’information comptable et financière, la relation avec le commissaire aux comptes et l’analyse des risques par le conseil d’administration.

Par ailleurs, une nouvelle version du Code Belge de gouvernance d’entreprise a été publiée au cours de l’année 2009. Les principaux changements par rapport à la version précédente concernent :

  • Une référence explicite à la responsabilité sociétale de l’entreprise, à laquelle celle-ci doit veiller lors de l’établissement de sa stratégie;
  • La séparation des rôles de président du conseil d’administration et de CEO  pour un leadership équilibré dans l’entreprise;
  • Une clarification relative au rôle du conseil d’administration;
  • L’ajustement des critères d’indépendance des administrateurs en fonction de l’article 526ter du code des sociétés;
  • L’encouragement au dialogue avec les actionnaires de la société;
  • Les recommandations portant sur la rémunération des membres exécutifs. 

Le code belge de gouvernance d’entreprise fonctionne sur le principe de « comply or explain » sauf pour les dispositions du code qui ont été rendues obligatoires par le législateur.

 

Nombre de pages : 96

Date de sortie : 12/03/2014

Conseillé par d'autres clients...

Code de Droit Economique

La loi sur la faillite et la loi sur la réorganisation judiciaire réunies dans un cadre légal unique.

En savoir plus

Management & Ressources humaines 2.0

Les entreprises face aux réseaux sociaux, le Web 2.0 et la connectivité permanente.

En savoir plus

Guide ISOC (UNSP)

La référence en la matière ! Rédigé sous forme d'un vade-mecum spécialisé, il constitue un outil précieux pour tous les professionnels qui souhaitent avoir, à portée de la main, un relevé des références relatives à l'impôt des sociétés.

En savoir plus